La taille des arbres

Site transféré sur http://www.verlinverslautre.fr

Lien direct vers cette page :
http://www.verlinverslautre.fr/post/La-taille-des-arbres

PETIT QUIZZ SUR LA TAILLE DES ARBRES

Le jeu du vrai ou faux

Il faut tailler :

1 : Pour éliminer les branches en surnombre car elles génèrent le développement des autres rameaux ?

2 : Car les branches empêchent la lumière de pénétrer au cœur de la ramure ?

3 : Quand on transplante, il faut couper toutes les branches pour favoriser la mise en place ?

4 : Il faut pratiquer la coupe sur tire-sève. C'est-à-dire que sur chaque banche, on laisse un petit quelque chose ?

Les réponses sont à trouver dans le texte ci-après :

 

Pourquoi faut-il être vigilant en matière de taille ?

Quelques conseils pour éviter que votre arbre ne devienne dangereux à force d'élagage.

Dans notre paysage, les grands arbres, les arbres anciens se font de plus en plus rares ; ils ont déserté les laces des villages, les pâtures et les bords des routes ou chemins. Ceux que l'on a la chance de rencontrer sont souffreteux ou mutilés, sans forme et presque impossibles à identifier.

Ces témoins centenaires sont trop souvent considérés comme nuisibles et dangereux, véritable problème pour la sécurité publique. Aussi, ne leur laisse-t-on pas le loisir de devenir les arbres majestueux qu'ils devraient être et nous révéler leur véritable beauté. Rangeons nos tronçonneuses, apprenons à regarder les arbres vieillir, le temps s'écouler. Nos enfants profiteront de notre sagesse.

Il existe mille raisons pour tailler un arbre.

Mais il suffit de les énumérer rapidement pour constater qu'elles sont bien plus avantageuses pour l'homme que pour le végétal : nous taillons pour obtenir des fruits, pour l'esthétique, pour limiter le volume et l'encombrement, pour la sécurité, pour dégager une vue, pour avoir du bois, en sylviculture, pour satisfaire le voisin et enfin, paraît-il, pour la santé de l'arbre.

Or, tailler un arbre pour sa santé n'est qu'une idée reçue qu'il faut cesser de véhiculer.

En coupant un arbre, nous créons des traumatismes physiologiques dont les effets pourront être ressentis longtemps encore après la taille : retrait de sucres, de réserve, mobilisation imprévue d'énergie (compartimentation et production de jets), perturbation hormonale et surtout risque de développements pathogènes dus à l'entrée d'air ou d'eau dans des plaies d'élagage trop sévères. C'est alors que l'arbre devient dangereux. Bien couper reste un travail délicat.
Faut-il réserver cela aux vrais spécialistes ?

L'art de tailler

La meilleure façon de tailler un arbre reste celle de la tonte pratiquée régulièrement, toujours de la même façon, en été. Elle ne doit pas excéder 5 cm.

Tous les 5 ans, il est possible de tailler plus sévèrement. D'autre part, il est important de choisir astucieusement son arbre en fonction du futur environnement. Demandez conseil à un professionnel, cela vous évitera de voir pousser un colosse devant votre fenêtre de salle à manger ou en mitoyenneté.

Comment couper ?

Pour les arbres à faible compartimentation comme le bouleau, le châtaignier ou le cerisier, le diamètre maximum de la coupe ne doit pas excéder 5 cm.

Pour les arbres à forte compartimentation comme le charme ou le tilleul, le diamètre maximum de la coupe ne doit pas aller au-delà de 10 cm.

Si les branches sont plus grosses, nous exposons l'arbre au risque de maladies. Couper de trop gros diamètre risque de créer un déséquilibre de l'arbre. Plus fragile et moins stable, il deviendra dangereux lors des fortes tempêtes.



Il faut également être vigilant quant à l'angle de la coupe. Il ne faut pas couper une branche au ras du tronc car les tissus seront mis à nus, ce qui entraînera sans doute des maladies;
il faut respecter la coupe transversale, seuls les gourmands peuvent être taillés droits.

Derniers conseils pour préserver vos ligneux.

Au pied des arbres, il faut éviter à tout prix le désherbage intempestif qui peut amener un manque de terre. Pensez à y planter des couvre-sols.
Les bêchages répétés nuisent au système racinaire et des coups de bêche malencontreux peuvent endommager le collet de l'arbre.
Ne ramassez plus les feuilles systématiquement car votre arbre a besoin d'humus.

Laissons ces colosses ponctuer de nouveau le paysage. Cessons de les maltraiter. Cultivons ce rêve d'un pique-nique familial par un dimanche ensoleillé sous un gros tilleul.

Texte de Catherine LAGUN BOUCHET, Historienne des jardins


Réponses du quizz

1: Faux, car il existe des règles de construction de l'arbre qu'il faut respecter.

2: Faux, car il est nécessaire d'avoir des branches d'ombre et de lumière.

3: Faux, car l'arbre produira plein de jets.

4: Faux, car une branche ne tire pas la sève.

 

 

 

 

 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site